Nommer les molécules organiques

De Wiki_BioOrga

Nommer une molécule organique : Un guide étape par étape

La nomenclature en chimie organique, régie par l'Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée (IUPAC), permet d'attribuer un nom unique et sans ambiguïté à chaque composé organique. Ce nom systématique reflète la structure de la molécule et facilite son identification, sa communication et son organisation.

La structure des noms en nomenclature organique: Un langage précis et organisé

Le nom d'une molécule organique est formé en rassemblant plusieurs éléments dans un ordre défini. Le nom est basé sur l'infixe correspondant au nom de la chaîne principale, éventuellement précédés des préfixes correspondant aux substituants par ordre alphabétique, en précisant leur position par le numéro de carbone auquel ils sont liés. L'infixe est complété par un suffixe indiquant les insaturations (alcanes, alcènes, alcynes) et, si la molécule porte une fonction, le suffixe correspondant à la fonctions.

La règle principale reste qu'un nom doit être sans ambiguïté et ne conduire qu'a une seule molécule possible, alors qu'une molécules peut être désignée par plusieurs noms.

Cette structure rigoureuse permet de créer des noms uniques et sans ambiguïté pour une multitude de composés organiques, facilitant ainsi leur identification, leur communication et leur organisation. De plus, la nomenclature IUPAC offre un langage universel compris par les chimistes du monde entier, favorisant la collaboration scientifique et l'échange d'informations.

Nommer une molécule organique selon les règles IUPAC peut sembler complexe au premier abord, mais en suivant une démarche étape par étape, la tâche devient plus accessible. Découvrons ensemble les étapes clés pour nommer une molécule organique :

1. Identifier la fonction principale

La première étape consiste à identifier la fonction principale, c'est-à-dire le groupe fonctionnel caractéristique qui confère à la molécule ses propriétés chimiques les plus importantes. Les principales fonctions organiques incluent les alcènes, les alcynes, les alcools, les aldéhydes, les cétones, les acides carboxyliques, les amines, les amides et les halogénures d'alkyle.

2. Déterminer la chaîne principale

Une fois la fonction principale identifiée, il faut déterminer la chaîne principale, c'est-à-dire la chaîne carbonée la plus longue portant cette fonction. En cas de présence de plusieurs chaînes de longueur maximale égale, des règles de priorité permettent de choisir la chaîne principale.

3. Numérotation de la chaîne principale

La chaîne principale est numérotée en commençant par l'extrémité la plus proche du groupe fonctionnel principal. Cette numérotation doit permettre de donner aux substituants (chaînes latérales et autres fonctions secondaires) les chiffres les plus bas possible.

4. Identifier et nommer les chaînes latérales et autres fonctions secondaires

Les chaînes latérales et autres fonctions secondaires liées à la chaîne principale doivent être identifiées et nommées selon leur structure et leur position sur la chaîne principale. Les préfixes et suffixes normalisés par l'IUPAC sont utilisés pour indiquer la nature et la position de ces substituants.

5. Rassembler les informations pour former le nom IUPAC

Enfin, toutes les informations recueillies au cours des étapes précédentes sont rassemblées pour former le nom IUPAC de la molécule. Le nom commence par le nom de la chaîne principale, suivi des noms des substituants par ordre alphabétique, en précisant leur position par le numéro de carbone auquel ils sont liés.

un alcène
2-méthylbut-2-ène

Exemple : Nommer le 2-méthylbut-2-ène

Prenons l'exemple du 2-méthylbut-2-ène, une molécule organique contenant une double liaison et un groupe méthyle.

  1. Fonction principale: Alcène (double liaison C=C)
  2. Chaîne principale: Butène (chaîne carbonée à 4 atomes avec une double liaison)
  3. Numérotation: La chaîne est numérotée en commençant par le carbone de la double liaison (carbone 2) pour donner les chiffres les plus bas aux substituants.
  4. Chaînes latérales: Un groupe méthyle (CH3) lié au carbone 2.
  5. Nom IUPAC: 2-méthylbut-2-ène

Le nom complet de la molécule selon l'IUPAC est donc 2-méthylbut-2-ène.

Conclusion

Nommer une molécule organique selon les règles IUPAC exige une compréhension des fonctions organiques, de la structure des chaînes carbonées et des règles de nomenclature. Cependant, en suivant les étapes décrites ci-dessus et en s'aidant des ressources disponibles (nomenclatures, tables de préfixes et suffixes), le processus devient accessible et permet de nommer de manière précise et univoque les innombrables composés du monde organique.